.

 

ASSOCIATION INTERJURASSIENNE DE PRÉVENTION DU SUICIDE

 

INTRODUCTION

En cas de doute ou de non-compréhension, n'hésitez jamais à contacter une personne professionnelle. Voir « Adresses utiles  ».

RISQUE MOYEN

Présence d’idées suicidaires de manière intermittente sans une véritable décision de passer à l’acte :

« Je ne peux plus continuer. »
« Je voudrais dormir. »
« J’aimerais ne plus me réveiller. »
« Je préférerais être mort. »

Interventions à envisager :

  • Écouter et dialoguer
  • Reconnaître la souffrance
  • Mettre en évidence les ressources
  • Proposer de consulter un médecin et au besoin accompagner la personne
  • Contacter, d’entente avec la personne, la famille ou les personnes ressources
  • Ne pas promettre de garder le secret
  • Être clair face à la personne sur les actions que nous entreprendrons

RISQUE ÉLEVÉ

Toute la vie psychique de la personne est imprégnée par des idées de suicide ; la personne possède un plan de suicide et dispose de moyens pour passer à l’acte.

Interventions à envisager :

  • Parler à la personne avec tact
  • Prendre le temps d’expliquer à la personne la nécessité d’être aidée par un professionnel
  • Rester avec la personne, ne jamais la laisser seule
  • Retirer les moyens accessibles représentant un danger
  • Faire appel à de l’aide supplémentaire (médecin, ambulance, police)

IMPORTANT !

Il est impératif de contacter le représentant légal s’il s’agit d’un mineur, même contre la volonté de la personne concernée.

« Seule viagra pas cher la personne peut transformer sa décision de mourir en volonté de vivre. »

« Au quotidien, les différentes situations à risque demandent une attention particulière. »

« Souvent, un désir de mort est en réalité un désir de vivre autrement. »